Archives du mot-clé Bordeaux

Le défenseur gauche

Voici l’histoire de Pedro, joueur de baby-foot…

Kino réalisé pour la Session 44

Réal : Yann Branov
Assistante : Claire Poirson
Image : Florent Terral & Yann Branov

Publicités

Je préfère me perdre

Descente du train
Arrivée, ici, ville inconnue
Combien de quais ai-je foulé depuis que je suis parti ?
Combien de messages d’accueil, dans combien de langues, n’ai-je pas entendu ?

Je ne prends jamais de plan avec moi,
Je préfère me perdre
Je suis les foules, elle convergent souvent vers le centre
Pas besoin de guide.

Je ne suis même pas sûr de savoir exactement où je suis.
Je suis en France, je n’ai pas changé de compagnie ferroviaire
Mais comme d’habitude je n’ai pas regardé la destination,
Et je ne lis aucun panneau.

Je préfère me perdre.

Les murs parlent de leurs vécus, il suffit de les voir
Les en-têtes anciennes côtoient les devantures modernes
Quelqu’un change sa roue, un autre à vélo
Sautille sur le pavé.

Le marché aux odeurs bouscule les hasards
Quelques-un attendent pour récupérer leur part
Quand il fermera, ramasser les fruits dont personne n’aura voulu
D’autres achètent des lunettes de soleil.

Cette place est animée, on y vend des livres
Il y a les éternelles enseignes de centre-ville
Mais elles ne m’intéressent pas plus que les indications
Je m’attarde sur des détails.

Il y a une grande rue, et encore une foule
Je ressens ses mouvements, je m’y meus les yeux fermés
Comme dans un fleuve, agité des courants
Le léger reflux me dépose sur la grève.

Ici, on fabrique des nuages
Ils sortent du sol et s’étendent sur les reflets
Les enfants courent, comme au pied d’un arc-en-ciel
Et le miracle biblique semble s’accomplir

Mon regard se perd enfin
Il m’arrive parfois de me trouver au pied de bâtiments trop hauts
Qui ne laisse filtrer le ciel qu’au prix d’un torticolis
J’aime cette courbure lunaire.

Je pense que je vais rester quelques jours,
Je vais chercher un endroit où dormir
Je peux m’arrêter, entrer dans cette ville.
Je commence à l’entendre.